Plusieurs ministres ont appelé à faire preuve de propositions pour le déconfinement. Alors je les prends aux mots et je me risque à un certain nombre de propositions sur la base des déclarations scientifiques publiques et des expériences à l'étranger.

Ainsi à partir du #11Mai, je propose qu'on maintienne l'#Ecole fermée MAIS d'élargir le dispositif pour les enfants de soignants à tous ceux qui en ont besoin en s'appuyant sur les personnels éducatifs sur la base du volontariat (avec pourquoi pas une prime versée). De plus imaginons, en lien avec les collectivités locales, d'essayer de proposer des solutions de garde d'enfants en complément.

Le report d'une "vraie" rentrée scolaire à septembre permettrait de travailler en concertation pour la préparer au mieux et faire les adaptations nécessaires à la réouverture des écoles (adaptations matérielles, formation, stock protection, informations).

Il faut, par ailleurs, échelonner le déconfinement par secteurs d'activités sur plusieurs semaines avec des préconisations sanitaires propres à chacun d'entres-eux. Cela permettrait d'éviter un déconfinement trop massif et ainsi s'adapter au mieux.

Les restaurants doivent pouvoir rouvrir courant ou fin mai avec des mesures de distanciation sociale mais aussi en accompagnant les restaurateurs par la poursuite des possibilités de chômage partiels et d'allégement de charges afin qu'ils puissent traverser la crise le plus sereinement possible.

Ces propositions ne sont pas exhaustives, le but c'est d'avoir toujours un "regard vers le compteur", c'est-à-dire veiller à garder sous contrôle la capacité d'accueil des services hospitaliers, et éviter autant que possible la nécessité d'un reconfinement.