Journal d’un mandat N°6

Journal d’un mandat N°6

Avant les deux mois d’été, le conseil municipal se réunissait hier soir en mairie, avec un ordre du jour assez long (22 points).

Commençons par le positif (oui ça peut arriver qu’il y en ai). Madame le maire a annoncé deux bonnes nouvelles pour Inzinzac-Lochrist et les personnels communaux : certains fonctionnaires territoriaux sont titularisés, une bonne nouvelle pour assurer une sécurité de l’emploi. Autre bonne nouvelle, l’annonce en fin …

Suite au CM du 30 mars

Hier avait lieu le conseil municipal d’Inzinzac-Lochrist, n’ayant pas été présent, je ne publierais pas mon habituel « Journal d’un mandat », mais je partage avec vous le message des élus de l’opposition :

La demande émanant de la mairie pour ce mot de l’opposition dans le bulletin municipal, date du 25 février dernier avec une échéance de retour de notre texte au 11 mars. Rien de surprenant à première

Journal d’un mandat N°5

Journal d’un mandat N°5

En 2015, on ne perd pas les bonnes habitudes ! Voici le cinquième journal d’un mandat que je vous propose, en revenant sur les éléments marquants de cette soirée.

Ce soir, au menu du conseil municipal essentiellement les finances communales. On peut retenir pour l’année 2015 que les seuls « projets » de la municipalité semble se résumer aujourd’hui à des études (109 000€ environ !), quitte à refaire des …

Journal d’un mandat N°4

Journal d’un mandat N°4

Lundi soir, en mairie, avait lieu un nouveau conseil municipal, l’occasion pour l’opposition de répéter une nouvelle fois son insatisfaction devant les comptes rendus de séance qui ne reprennent que très partiellement les propos tenus et les attribuent même parfois à la mauvaise personne. Pour remédier à ce problème de « forme » (comme madame Nicolas cherche à le réduire), le groupe mené par Yves Péran a proposé qu’à l’avenir …

Remaniement : Valls et Hollande ont raison

Remaniement : Valls et Hollande ont raison

Suite aux propos hier d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon qui réitéraient leurs critiques vis-à-vis de la politique économique du gouvernement (et cela malgré le recadrage de mercredi dernier), le premier ministre, Manuel Valls, et le président de la République, François Hollande, ont eu raison de décider de remanier.

Il n’est pas possible d’entendre au sein du gouvernement deux ou trois lignes politiques différentes. Il faut un gouvernement qui, publiquement, …