Nouveau conseil municipal hier, et nouvel article aujourd’hui.

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour, mais ce sont les points financiers qui ont le plus crée le débat. Ainsi, la municipalité fait une demande de subvention pour la base nautique. Où en est le projet ? La réalisation ? Cette réhabilitation est à l’ordre du jour depuis 2014 et toujours rien, à part des demandes de subventions ?

Les mêmes demandes de subventions concernant de nouvelles études pour les nouveaux laminoirs interpellent sur plusieurs aspects. D’abord, avec l’abandon du projet de la ZAC des Forges (ce qui est le droit d’Armelle Nicolas), la commune repousse la réhabilitation de l’ensemble du site. Ensuite, on peut s’étonner d’énièmes études commandées par la mairie !

La précédente majorité a déjà menée des études sur la ZAC et les laminoirs, la majorité actuelle a dépensé pour environ 100 000 € d’études depuis le début du mandat, et elle en prévoit encore davantage (60 000 € inscrits au budget primitif) ! Que d’argent dépassé pour quoi ?!

Fonds de péréquation compensent la baisse des dotations.

La présentation des comptes administratifs puis du budget primitif montre clairement le manque de connaissances des sujets et le manque de vision pour l’avenir …

D’abord, le maire et son 1er adjoint explique qu’il ne faut pas comparer la baisse des dotations à l’évolution des fonds de péréquation, car “cela n’est pas lié ». Quel manque de connaissances ! Lors du vote du Projet de Loi de Programmation des Finances Publiques 2014-2019, les fonds de péréquation ont bel et bien « destiné(s) à réduire l’impact de la baisse des dotations ». Ainsi, pour Inzinzac-Lochrist, cette baisse depuis 2012 est d’environ 12 000€ … Une légère baisse donc, largement gérable contrairement aux propos tenus par le maire depuis 2014 !

Quels investissements ?

La majorité d’Armelle Nicolas prouve par son BP 2016 qu’elle ne porte aucun projet, d’autant qu’elle ne présente toujours aucun Programme Pluriannuel d’Investissement !

Quelles dépenses sont donc prévues ? 600 000€ de travaux (principalement de voiries). Si la voirie est coûteuse, et qu’un certain nombre de travaux sont nécessaires, il est inquiétant de voir que les projets ne vont pas plus loin … Quoi qu’en dise messieurs Leven et Léauté en conseil, notre majorité a porté durant ses mandats des projets ambitieux pour la commune (réhabilitation des bourgs, Trio, stade, RAM, développement de nouveaux quartiers, etc …) tout en assurant l’entretien de la voirie de manière organisée et équitable.

Finalement, Armelle Nicolas et son équipe mène une politique facile : pas de projets, donc pas d’investissement, aucune ambition. Il s’agit donc d’une simple gestion comptable, qui va ruiner la commune à force de s’entêter à ne surtout pas emprunter et donc de puiser dans l’épargne de la commune.

Journal d’un mandat N°8
Étiqueté avec :