L’actualité des derniers jours a été endeuillée par les événements de Paris. Voilà pourquoi ce journal d’un mandat sera bref, et ne commentera qu’à minima le conseil municipal de ce soir, dans le respect de l’esprit de concorde nationale durant la période du deuil national de trois jours.

Tout d’abord, je voudrais saluer l’initiative de Mme le Maire d’organiser en entame du conseil une minute de silence, ainsi que la mise en place d’un livre recueil de condoléances pour les victimes.

Par la suite, le conseil s’est déroulé après des commentaires des élus de l’opposition regrettant la prise à partie de Mme le Maire contre une élue de l’opposition au précédent conseil et son inscription au compte rendu. Essentiellement, il s’agissait ce soir de valider soit des demandes de subventions, soit le principe de prise en charge des frais de représentation au congrès des maires.

Enfin, à l’issue du conseil, l’adjointe à la culture m’interpelle sur mon dernier « journal d’un mandat » m’accusant de mentir en écrivant :

« Ainsi, auparavant une association pouvait obtenir l’usage de la salle gratuitement (hors coût de personnel) pour deux activités non payantes dans l’année »

Pour autant, je réitère mon propos après relecture. Oui, auparavant une association « non humanitaire » disposait d’un usage gratuit du Trio pour deux représentations dans l’année sans billetterie. Qu’en est-il après le bordereau de cet été ? Désormais, dès le premier usage, cette association doit payer une location de la salle du Trio … Je n’ai écrit aucune rumeur ni mensonge, je regarde un fait précis, sans mélanger les catégories pour prendre à partie un spectateur du conseil.

Journal d’un mandat N°7
Étiqueté avec :