C’est désormais officiel, annoncé ce samedi 26 janvier 2013 dans Ouest-France, Armelle Nicolas, chef de file de la liste d’opposition à Inzinzac-Lochrist, repart pour les élections de 2014. Elle annonce la constitution d’une liste sous forme de « Collectif Citoyen », ni de droite ni gauche, comme à Hennebont.

Voilà bien un phénomène à la « mode ». Mais autant ces collectifs citoyens peuvent très bien fonctionner dans l’opposition (où il est plus facile de rassembler tous les opposants à une liste, quelque soit leurs origines politiques et intellectuelles), ils n’ont pas d’avenir, et pas d’unité dans le cadre d’une majorité où les sensibilités de chacun finissent inexorablement par s’opposer. La méthode « Collectif Citoyen » consiste donc à réunir sur une même liste les « tous contre la majorité ».

Il ne faut pas oublier de s’arrêter un instant sur le bilan de la liste de Mme Nicolas (je réagissait d’ailleurs déjà en août 2011 sur ce même blog à certaines de ses déclarations) :

– une opposition stérile, qui n’a pas apporté de proposition de substitution à ce qu’elle critiquait ;

– une opposition de mauvaise foi, absente à certaines réunion de commission, elle ne se gène pas pour lancer :  « ce sujet n’a jamais été abordé en commission » lors du Conseil Municipal suivant (Cela dit, les absents ont toujours tord) ;

– une opposition sectaire, qui critique et regrette que de nouveaux habitants se soient installés sur notre commune ces dernières années (elle dénonçait la « viabilisation à outrance » en 2011) ;

– une opposition qui ne cesse d’avoir recours aux mensonges, ou à la déformation de la réalité, (mais on commence à s’y habituer désormais !).

Ainsi lorsqu’elle annonce que la commune va vers une hausse de la dette, c’est faux. Depuis le début du mandat, cette dette se maintien sans augmenter, et cela alors que de nombreux projets de réhabilitation ont eu lieu.

– une opposition qui ne sait pas ce qu’elle veut : tantôt elle veut renforcer l’intercommunalité (avec Hennebont), tantôt elle ne veut plus en entendre parler (avec Lorient Agglo).

– une opposition qui veut une commune plus « ouverte aux entreprises », alors que c’est la majorité actuelle qui lance un grand projet autour de la ZAC des forges qui aura des effets positifs sur l’implantation des entrepreneurs.

Rien ne se construit, ne se développe, ne réussit sur l’opposition stérile, et systématique à une politique. C’est pourtant sur ces fondations que Mme Nicolas, non seulement mène campagne et agit dans l’opposition, mais c’est aussi sur ces fondations qu’elle propose de diriger la commune si elle était élue avec son « Collectif Citoyen ».

Moi, je préfère une majorité municipale qui a réhabilitée la commune avec brio (immeubles des forges, centre de Lochrist, Trio Théâtre, résidence du Bunz, centre d’Inzinzac, centre de Penquesten), et qui lance encore d’autres projets comme la Zac des Forges, l’avenir de l’EHPAD, etc …

D’ici quelques semaines, le Parti Socialiste désignera celui ou celle qui sera notre tête de liste, pour poursuivre le travail engagé, et aller encore plus loin. En route vers 2014 …

Municipales 2014 : l’opposition repart
Étiqueté avec :