Après avoir partagé le discours de Manuel Valls de samedi 27 octobre, celui qui m’a donné envie d’adhérer au PS, j’ai eu l’envie de partager avec vous deux discours du congrès de Toulouse. Il s’agit de discours de deux secrétaires nationaux du Parti Socialiste, qui sont pour moi des exemples, des gens qui m’ont inspirés et permis de m’investir d’avantage encore en politique.

Le premier, c’est Gwendal Rouillard, député de Lorient, premier secrétaire fédéral du Morbihan de 2003 à 2012, et secrétaire national à l’énergie depuis l’été dernier.

« La Génération Hollande ne se décrète pas, elle se construit ! La Génération Hollande ne limite pas en âge, elle est soucieuse de rassembler toutes les générations, et trouve sa légitimité dans les territoires ».


Gwendal Rouillard – Congrès de Toulouse par PartiSocialiste

Le second, c’est Luc Carvounas, Sénateur-Maire d’Alfortville, premier fédéral du Val-de-Marne depuis 2008, et secrétaire national au Numérique depuis l’été dernier.

C’est une personnalité que j’ai eu la chance de rencontrer et de côtoyer durant la campagne des primaires autour de Manuel Valls, dont il était le directeur de cabinet. C’est un homme à l’écoute, proche des militants, et que j’ai la chance de connaître. C’est grâce à lui (et Manuel Valls) notamment que j’ai pu m’investir activement comme militant, et pas seulement au niveau de ma section, ou même de ma fédération.

« Avec nos partenaires (…) nous formons une majorité unie mais pas toujours unanime. Nous savons travailler en bonne intelligence. (…) Nous bâtissons dans les territoires une union durable des gauches. (…) Cette relation avec nos partenaires nécessite parfois une certaine fermeté, une certaine intransigeance sur nos positions. L’unité de la gauche est notre bien le plus précieux, mais disons-le franchement, (…) être partenaire du Parti Socialiste ce n’est pas seulement s’en souvenir entre les deux tours d’une élection, ce n’est pas prendre des circonscriptions et rejeter le projet du président. Etre partenaire, c’est être dans une coproduction politique ! »


Luc Carvounas – Congrès de Toulouse par PartiSocialiste

J’ai cité ces deux exemples, en plus de Manuel Valls, mais je n’en n’oublie pas celui qui m’a accueilli en premier au Parti

De gauche à droite, Jean-Pierre Bageot, maire d’Inzinzac-Lochrist ; Philippe Noguès, député du Morbihan ; moi-même, et Jean Giovanelli, ancien maire d’Inzinzac-Lochrist

Socialiste. Il n’était alors « que » secrétaire de section, aujourd’hui devenu député après une campagne de terrain, de proximité, menée à 500%. Philippe Noguès m’a fait confiance, en me demandant d’abord quelques mois après mon adhésion d’intégrer le bureau de la section, puis de participer activement à sa

Pierre Pouliquen

campagne législative, notamment sur l’aspect communication.Voilà, je voulais profiter du congrès pour citer ces quelques hommes (et oui, la parité n’est pas répandue dans cette liste non exhaustive), car le congrès c’est aussi un instant où on peut faire le point sur le temps politique écoulé depuis le précédent. Toujours mobilisé, je reste plus que jamais militant actif, aux côtés du successeur de Gwendal : Pierre Pouliquen ; aux côtés de Luc ; aux côtés de Manuel.

Deux secrétaires nationaux, deux exemples
Étiqueté avec :