57 jours. Il nous reste 57 jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle, dont la campagne est clairement lancée à gauche, comme à droite. Désormais, le faux doute sur la candidature du président sortant n’existe plus, puisque depuis 10 jours, il est officiellement candidat, défendant une « France Forte » posant devant une vue de la mer Egée (en Grèce pour ceux qui l’ignore).

Celui-là même qui, tout juste élu, a fêté sa victoire dans un restaurant chic de Paris, avant de partir « en retraite quelques temps » (ce sont ses propres mots) … sur le yacht de son ami Bolloré, affichant ostensiblement sa richesse et son goût pour le luxe. Voilà pour le moins, dès les premiers jours de son mandat, une attitude très loin du « candidat du peuple », qu’il s’auto proclame ces derniers jours de la campagne de 2012. C’est celui-là même qui, faisant face à la crise économique, n’a pas défendu les intérêts français, et a mené la France dans la situation financière très compliquée d’aujourd’hui, en creusant, à lui tout seul, plus la dette que tous ses prédécesseurs de la 5e République.

Nicolas Sarkozy est le candidat du mensonge : sur le pouvoir d’achat, où il n’a passé son temps qu’à augmenter les revenus de ses amis, et a taxer indirectement toujours plus la classe moyenne, et les plus démunis. Et il promet de continuer, en défendant une TVA sociale, totalement inefficace dans son action, et son application qu’il décline en promesse de campagne. Il a menti aussi sur la dose de proportionnelle pour les élections législatives, qu’il avait déjà promis en 2007, et qu’il nous ressort aujourd’hui.

La campagne du candidat de l’UMP de 2012 ressemble, dans les propositions, à celle de 2007. Le président-candidat nous ressort les mêmes propositions, les mêmes idées, etc … Mais, n’est-il pas aux manettes depuis 5 ans ? Qu’a-t-il fait ?!

Aujourd’hui, il faut tourner la page du sarkozisme, et le renvoyer de l’Elysée. Il y a un vrai besoin de changement en France, et ce besoin, c’est François Hollande qui le représente, et le défend avec une vraie justice sociale, avec une vraie ambition pour l’économie et la fiscalité de notre pays, avec une vraie stratégie éducative, que même la droite nous envie (cf les propos de Mr Ferry), etc …

Le 22 avril, et le 6 mai je vote pour le changement, je vote pour François Hollande !

Le Changement, c'est Maintenant !
Le Changement nécessaire pour la France
Étiqueté avec :