Il y quelques jours, l’ex-ministre de l’éducation nationale, Luc Ferry, a lancé une bombe sur le plateau du Grand Journal de Canal +, en direct bien entendu.
Mr Ferry accuse, sans le citer, un ex-ministre de pédophilie au Maroc, et de la même façon accuse donc les autorités françaises sur place (et aussi les plus hautes autorités) de l’avoir couvert.
Cette accusation est évidemment extrèmement grave, et si elle se vérifiait, devrait évidemment mener à des poursuites judiciaires, quelque soit le politique en question.
En revanche, si cette affaire est fausse, alors la question est pourquoi Mr Ferry a-t-il colporté une rumeur mensongère ?
De la même manière, sans preuve, et si cela n’est qu’un bruit de couloir, Luc Ferry n’avait pas à faire cette sortie journalistique ridicule, vouée à amuser la galerie.
Bref, ce petit post rapide pour finalement conclure que « l’affaire dsk » puis « l’affaire tron » mènent à des débordements, et des accusations basée sur des rumeurs. Notre sociétés, sur ce point de vue, s’anglosaxonne, et cela n’est pas une bonne nouvelle.

Affaire Luc Ferry
Étiqueté avec :